Votre email a bien été enregistré
Votre email a bien été enregistré

Vous êtes ici

L’efficacité d’une VMC double flux pour renouveler l’air intérieur

Tout le monde s’accorde à dire qu’une maison confortable est une maison bien chauffée l’hiver et fraîche l’été. L’isolation permet de garder un confort thermique idéal pour les occupants. Cependant, en créant un espace imperméable au froid, l’air intérieur se retrouve de moins en moins renouvelé. Pourtant, l’air intérieur est très pollué, généralement plus qu’à l’extérieur. Cette constatation surprenante n’est pas difficile à expliquer tant les sources d’humidité et les polluants sont importants. Le renouvellement de l’air dans la maison est une vraie question de santé publique.

Pour vivre dans un environnement sain, il est indispensable d’assurer un flux d’air dans la maison pour apporter de l’air neuf et se débarrasser de l’air vicié. Qu’elles soient naturelles ou mécaniques, des solutions de ventilation existent. La plus performante est la VMC double flux. Quels sont ses avantages et pourquoi installer une VMC double flux chez soi ? Voici quelques éléments de réponse.

Pourquoi renouveler l’air intérieur d’une habitation ?

Les sources de pollution sont nombreuses dans un logement. Entre le CO2, l’humidité et les polluants présents en quantité, l’air intérieur peut devenir dangereux pour la santé.

Éliminer le CO2 en assainissant l’air

Tous les êtres vivants de la maison produisent du dioxyde de carbone. La respiration des occupants, des animaux et même des végétaux consomment l’oxygène présent dans l’air ambiant et le rejettent sous forme de CO2 qui s’accumule dans le logement. Si l’isolation est bien réalisée, ce phénomène est accentué. En effet, bien qu’elle soit indispensable pour garder la chaleur, elle empêche aussi le renouvellement de l’air si aucun autre moyen n’a été mis en place pour apporter de l’air neuf à l’intérieur. La raréfaction du taux d’oxygène peut être dangereuse pour la santé des occupants et elle favorise le développement des virus.

Évacuer l’humidité des salles d’eau

Les activités humaines entraînent rejettent une grande quantité d’humidité dans l’air, en plus de celle dégagée par la respiration et la transpiration. De la salle de bain à la cuisine, en passant par la buanderie, les pièces de service comprenant un point d’eau risquent d'entraîner des phénomènes de condensation si l’air vicié n’est pas évacué. Des moisissures peuvent alors s’installer et dégrader le bâtiment, d’une part, mais aussi développer des odeurs de renfermé, un certain inconfort et certaines maladies respiratoires, d’autre part.

Se débarrasser des polluants

Il ne faut pas sous-estimer les polluants qui se dégagent en permanence à l’intérieur de son habitation. De nombreux Composés Organiques Volatils, aussi appelés COV, émanent des matériaux de construction, de la peinture et de la colle du mobilier, des produits d’entretien, des parfums d’ambiance ou encore du tabac. Certains de ces polluants sont même considérés comme potentiellement cancérigènes, comme le folmadéhide qui se retrouve un peu partout dans la maison. 

Quelles sont les solutions pour évacuer l’air vicié de la maison ?

L’air intérieur est bien plus pollué que ce que l’on ne pourrait le penser. Il est même généralement plus pollué que l’air extérieur. Pour y remédier et bénéficier d’un air neuf et sain, il faut impérativement avoir recours à la ventilation.

La ventilation naturelle

Depuis l’arrêté du 24 mars 1982, une ventilation permanente et générale est obligatoire dans toutes les pièces de la maison. Si le logement ne comporte pas de système dédié au renouvellement de l’air, les fenêtres, munies de préférence de grilles d’aération, permettent d’améliorer la qualité de l’air intérieur en se basant sur les courants d’air. Ce système comporte cependant des inconvénients majeurs, car il rend le contrôle et la gestion des flux d’air particulièrement difficiles. L’ouverture des fenêtres est notamment tributaire de la météo et des conditions climatiques. En hiver, elle peut s’avérer compliquée et elle occasionne une forte déperdition d’énergie. En été, les risques liés à l’humidité et à la condensation sont augmentés.

La ventilation mécanique contrôlée (VMC)

La mise en place d’une VMC permet de mieux maîtriser la qualité de l’air du logement. Ce système garantit une atmosphère saine en apportant de l’air neuf, tout en évacuant l’humidité et les polluants. Elles engendrent un débit d’air convenable et mesurable. Bien que ces équipements nécessitent une légère consommation énergétique, ils ne provoquent pas de déperdition d’énergie comme la ventilation naturelle. Ils permettent donc de faire de vraies économies et d’apporter un confort thermique important dans l’habitat. Il existe plusieurs types de VMC :

  • la VMC simple flux autoréglable fait entrer l’air neuf grâce à des bouches d’entrée, généralement situées aux fenêtres, et permet d’éliminer l’air vicié des salles d’eau grâce à des bouches d’extraction. Le flux d’air est permanent, mais il peut s’avérer énergivore en période hivernale et ne prend pas en considération le taux d’humidité de chaque pièce ;
  • la VMC hygroréglable apporte des solutions aux lacunes de la VMC autoréglable grâce à la présence d’un capteur d’humidité situé au niveau des bouches d’extraction, qui entraîne un flux d’air discontinu, déclenché uniquement si nécessaire ;
  • la VMC double flux est dotée d’un échangeur thermique qui permet de changer les calories présentes dans l’air pour réchauffer l’air insufflé dans la maison, permettant ainsi de réaliser des économies conséquentes sur le chauffage.

Pourquoi la VMC double flux entraîne-t-elle un confort supplémentaire ?

La VMC double flux, bien que plus onéreuse, est une solution efficace pour le renouvellement de l’air de la maison. La qualité de l’air est grandement améliorée et la facture énergétique du foyer est fortement réduite.

Le fonctionnement d'une ventilation double flux

La VMC possède deux circuits de ventilation distincts. Le premier circuit fait entrer l’air dans les pièces à vivre de la maison par des bouches d’insufflation. Le deuxième aspire l’air humide des pièces de service en fonction de leur taux d'occupation. Les deux réseaux de gaines transitent par le même échangeur thermique, qui doit être situé dans un endroit isolé, généralement placé dans les combles, dans un garage ou dans une buanderie. Les bouches d’insufflation et d’évacuation sont positionnées sur le toit de la maison. L’air entrant et l’air sortant ne communiquent pas entre eux. L’échangeur récupère simplement la chaleur présente dans l’air vicié pour réchauffer l’air insufflé dans la maison.

Les avantages d’une VMC double flux

En comparaison avec la ventilation naturelle et les autres types de VMC, la VMC double flux possède un certain nombre d’avantages :

  • la consommation de chauffage est fortement réduite, ce qui génère des économies d’énergie importantes, même si la rentabilité du système n’est pas forcément tranchée en considérant le prix de l’installation ;
  • le confort thermique est optimal ;
  • la qualité de l’air est très bonne grâce à la présence de filtres dans l’échangeur thermique, qui permettent de prendre au piège toutes les particules fines, les polluants, les bactéries, les pollens et la poussière présents dans l’air extérieur ;
  • les bruits extérieurs sont fortement atténués, puisque l’entrée d’air ne se fait pas au niveau des fenêtres ;
  • elle est compatible avec les puits climatiques, ou puits canadiens, qui utilisent la géothermie pour insuffler de l’air dans l’habitat, par le biais d’un conduit enterré.

Le prix de l’installation d’une VMC double flux

Le prix d’achat et la pose d’une VMC double flux est plus important que celui d'une ventilation simple flux. Lorsqu’elle est intégrée à une construction de maison neuve, il faut compter entre 4 500 et 7 000 euros pour installer cette VMC. Lors de travaux de rénovation, les prix grimpent entre 5 500 euros et 8 000 euros en moyenne. Certaines aides mises en place par le gouvernement permettent cependant de réduire le coût de l’investissement, si l’installation a été réalisée par un professionnel qualifié.

La VMC double flux est un équipement de grande qualité permettant d'assurer un renouvellement d’air optimal de la maison. Une fois posée, elle a besoin d’un entretien rigoureux et régulier pour que son fonctionnement soit optimal. Une accumulation de poussière peut en effet encrasser le système, le détériorer et le rendre plus bruyant.