Votre email a bien été enregistré
Votre email a bien été enregistré

Vous êtes ici

Installation électrique : conception d'un schéma unifilaire maison selon les normes belges

La conformité d'une installation électrique n'est pas à prendre à la légère. En effet, si celle-ci n'est pas aux normes, les risques d'incendies, d'électrocutions ou autres accidents domestiques liés à l'électricité augmentent considérablement. De plus en plus de personnes décident pour s'en prémunir de se lancer dans des projets de rénovation, en concevant leur installation électrique eux-mêmes. Avant de se lancer, il faut toutefois impérativement être conscient des étapes à suivre lors des travaux d'électricité. La conception d'un schéma électrique est l'un des documents obligatoires pour la mise en conformité d'une installation électrique, et il est tout à fait possible de le réaliser soi-même. Explications.

schema-electrique-realiser-schema-unifilaire-conforme-normes-belges-1

Les différents schémas électriques : schémas unifilaires et schémas de position

Les schémas électriques permettent d'illustrer un circuit électrique, ce qui inclut ses éléments, ses caractéristiques et ses dispositifs, et cela, à l'aide de symboles. Ces schémas indiquent l'emplacement des tableaux, des boîtes de jonction et de dérivation, des prises de courant, des points lumineux et des interrupteurs. Parmi les différents types de schémas électriques, nous retrouvons notamment les schémas unifilaires et les schémas de position. S'ils peuvent avoir des similitudes, ils ont néanmoins des objectifs distincts. Le schéma de position indique la position des différentes parties de l'installation, alors que le schéma unifilaire permet de comprendre le fonctionnement du circuit

Définition d'un plan électrique de type schéma unifilaire

Le schéma unifilaire est relativement simple et a pour but de montrer clairement le fonctionnement d'une installation. Si vous réalisez votre installation électrique vous-même, ce schéma restera le plus abordable.

Un schéma unifilaire est le plan d'analyse d'un système électrique. Dans une telle installation, on peut retrouver :

  • des conduits ou canalisations ;
  • des câbles ;
  • des éléments et appareils divers. 

Le schéma unifilaire indique le type, les caractéristiques et le mode de pose des éléments suivants ;

  • les canalisations ;
  • les dispositifs de protection à courant différentiel résiduel ;
  • les dispositifs de protection contre les surintensités ;
  • les interrupteurs ;
  • les boîtes de connexion ; 
  • les boîtes de dérivation ;
  • les prises de courant ; 
  • les points lumineux ; 
  • les appareils fixes. 

Pour représenter cette organisation schématiquement, il faut utiliser des symboles universels, permettant d'aboutir au schéma unifilaire. Celui-ci est indispensable pour savoir quel circuit couper en cas de problème. Lorsqu'ils travaillent dans un bâtiment, qu'il soit ancien ou neuf, les ingénieurs électriciens s'appuient sur ce schéma pour suivre les composants électriques et veiller à une maintenance et à des pratiques de sécurité appropriées.

L'importance d'un schéma électrique unifilaire

Le schéma unifilaire est l'un des documents obligatoires demandés par les organismes de contrôle lors de la mise en conformité d'une installation électrique. C'est la principale ressource pour calculer les courants de court-circuit, déterminer la coordination sélective et calculer l'énergie incidente. Il sert de carte du système de distribution électrique et documente les dispositifs électriques et mécanismes de sécurité, pour aider dans de nombreux domaines de la conception et de la maintenance. Le schéma unifilaire doit apporter une clarté de lecture et éviter la confusion d'un circuit complexe. C'est pour cette raison que seulement quelques connexions y sont représentées. Au-delà de l'aspect légal du schéma unifilaire, il reste très important pour assurer la sécurité de votre bien, notamment si vous êtes propriétaire et que vous souhaitez vendre votre bien à l'avenir. 

schema-electrique-realiser-schema-unifilaire-conforme-normes-belges-2

Les normes et conformités concernant le schéma électrique unifilaire en Belgique

En Belgique, le contrôle électrique est encadré par le règlement général sur les installations électriques. La mise en conformité de l'installation électrique d'un bien immobilier – et donc la conception d'un schéma unifilaire – est obligatoire dans les contextes suivants :

  • avant sa mise en usage ;
  • lors de l'achat d'un bien immobilier ;
  • à la mise en place d'une nouvelle installation raccordée au réseau général ;
  • pour l'extension ou les modifications notables d'une installation électrique existante, comme l'ajout d'un circuit ou le remplacement d'un matériel non identique ;
  • lors de l'augmentation de la puissance des installations ;
  • si la mise en conformité précédente date de plus de 25 ans.

Un certain nombre d'informations concernant la personne mentionnée sur le schéma unifilaire doit être indiqué sur ce schéma. Il s'agit entre autres :

  • de son nom ;
  • de sa qualité ;
  • de son numéro de TVA ou – si inexistant – de la date et de la commune d'émission de sa carte d'identité ;
  • de l'adresse du lieu où se trouve l'installation électrique en question.

Si les modifications apportées ne sont pas si importantes, il suffit de procéder à une description de ces modifications, datée et signée par la personne les ayant exécutées.

Les symboles d'un schéma électrique unifilaire

Un schéma électrique unifilaire est composé de lettres, de numéros, de traits et de symboles, comme le prescrivent les directives officielles du règlement général sur les installations électriques. Le symbole est un dessin qui permet d'identifier un élément électrique. Il y a ensuite un repère alphanumérique, qui sert à identifier de façon unique chaque élément du schéma dont il est question. 

Chaque type de courant, appareillage électrique, canalisation, dispositif de protection, interrupteur, prise de courant et appareil d'utilisation est représenté par son propre symbole. Le schéma unifilaire reste incomplet et n'indique pas le lieu exact sur le plan de la maison. Le schéma de position est alors là pour le compléter. 

Le contrôle de conformité de l'installation électrique domestique

Votre installation électrique et votre dossier doivent ensuite être vérifiés par un organisme de contrôle. L'inspecteur électricien qui effectue le contrôle demande le schéma de position et le schéma unifilaire, qui doivent être présentés et signés en 3 exemplaires. S'il est disponible, le code EAN – à savoir le numéro d'identification du raccordement au réseau électrique – est également demandé. Il est effet possible d'effectuer son schéma unifilaire soi-même, puisqu'il existe des outils gratuits pour vous assister, à l'image du logiciel Chantier Chrono. Toutefois, tout comme le schéma de position, le schéma unifilaire ne doit pas forcément être dessiné par ordinateur. L'important pour la certification reste évidemment qu'il soit exact et ne comporte aucune erreur. Il peut tout à fait être réalisé à la main, à l'aide d'un simple papier et d'un crayon. 

Cependant, il est préférable d'avoir quelques notions en électricité. Si des éléments ou des points sont oubliés, voire s'ils sont non conformes à la RGIE, il faudra y remédier en mettant l'installation aux normes et en effectuant un nouveau contrôle. Dans ce cas, la mise en conformité pourrait vous coûter plus d'argent que nécessaire. De même, en cas d'absence de ce schéma, la conclusion du contrôle ne pourra être positive, auquel cas vous encourez des sanctions.

Nous vous recommandons ces autres pages :