Votre email a bien été enregistré
Votre email a bien été enregistré

Vous êtes ici

Peut-on faire son installation électrique soi-même et quels sont les avantages ?

Comment faire son installation électrique soi-même ? Voilà une question que l’on se pose parfois lorsque l’on souhaite construire un logement neuf ou effectuer une mise en conformité de l’installation électrique d’une vieille maison. De tels travaux requièrent un minium de connaissances sur l’électricité ainsi que de la rigueur, afin de pouvoir se passer des services d’un expert, sans pour autant s’y substituer entièrement.

La rénovation électrique ou la construction d’un schéma électrique neuf pour une maison (du coffret électrique aux prises de courant en passant par les câbles électriques) reste une affaire de logique, mais aussi, et surtout, de sécurité.

Une fois que l’on maîtrise les bases nécessaires pour ainsi se lancer sur un tel projet, il est intéressant de voir quels avantages peuvent être offerts par de tels travaux effectués soi-même. Quelles sont les bases nécessaires ? Comment appréhender un tel chantier ? Quels avantages en retirer ? Nous répondons à toutes vos questions.

quels-avantages-realiser-installation-electrique-soi-meme-1

Faire ou refaire l’électricité d’un logement : les bases nécessaires

Toute installation électrique nouvellement posée (par un électricien professionnel ou non) doit répondre à une législation propre (RGIE ou norme NFC 15-100). Ces réglementations, propres à chaque pays, garantissent un résultat visant à protéger les habitants et les appareils sous tension d’un logement.

La première étape consiste donc à lire ces normes et à comprendre comment s’articule l’installation électrique domestique. En réalité, ce n’est pas si compliqué qu’il y parait. En outre, en faisant preuve de rigueur et de concentration, la plupart des données nécessaires à la bonne compréhension seront assimilées rapidement. Ainsi seront maîtrisés les différents termes techniques sur le matériel nécessaire aux travaux d’installation électrique, ainsi que les éléments de sécurité indispensables pour pouvoir travailler sereinement hors ou sous tension. Il s'agit notamment :

  • des vêtements adéquats ;
  • des gants isolants ;
  • des lunettes de protection ;
  • d'un multimètre testeur ou VAT ;
  • etc.

Une fois ces bases acquises et opérationnelles, l'autoconstructeur peut se munir de son courage pour commencer les travaux, et finalement récolter les fruits de son labeur.

Les avantages antérieurs liés à la construction ou à la rénovation d’une maison

Les avantages d’avant-chantier sont pluriels. Refaire soi-même l’électricité d’une vieille maison en rénovation ou sur les plans d’une maison à venir comporte des avantages évidents quant à la conception des schémas électriques. Il y a alors un temps non négligeable à consacrer à l’étude des plans ou du circuit existant avant de commencer à faire les travaux.

Par exemple, la création de nouvelles prises de courant doit répondre à un besoin identifié en amont, tant sur l’emplacement précis (inutile de poser des prises derrière un futur meuble imposant) que sur leur nombre (est-il indispensable d’avoir quatre ou cinq prises au même endroit ?). Il en est de même pour les circuits d’éclairage, les interrupteurs et tout ce qui compose l’installation électrique.

De même, la mise en place de futurs éléments qui sortent de l’ordinaire (cabine de sauna ou hammam par exemple) doit faire l’objet d’une étude préalable de la part de l’autoconstructeur, qui doit alors anticiper ces équipements pour mieux répondre à leurs besoins en électricité.

Un tel travail en amont procure l’immense avantage de s’approprier les plans et donc de mieux cerner les besoins à venir en matière de travaux (gros œuvre, second œuvre, finitions) et d'obtenir une installation terminée qui répond précisément aux besoins. Cette connaissance des plans apportera indéniablement un gain de temps et de réflexion lors de la phase des travaux et le temps consacré à l’étude antérieure sera largement bénéfique au résultat final.

Si le temps peut manquer pour cette étape, il ne faut pas hésiter à envisager de faire appel à un fabricant professionnel de systèmes à pose autonome qui pourra, selon les plans, proposer des solutions « prêt à poser ». Ces professionnels possèdent des bureaux d’études habitués à toutes les configurations et possèdent une vue d’ensemble qui correspond aux besoins de chacun.

Installer son électricité soi-même : avantages d’expérience et de coûts

Durant la phase des travaux d’électricité, les différentes étapes doivent être respectées, notamment lorsqu’il est question d’effectuer une rénovation d’installation électrique existante (et donc de travailler potentiellement sous tension). Les éléments de sécurité indispensables aux travaux d’électricité doivent rester au centre de toutes les décisions durant toute la durée des travaux.

Faire son installation électrique soi-même repose sur différentes étapes : 

  • la réalisation du tableau électrique (avec l’ensemble des disjoncteurs différentiels et divisionnaires) ;
  • le passage des câbles électriques ;
  • le raccordement des prises ;
  • le branchement des appareils spécifiques (four, plaque de cuisson, etc.).

Outre les apports liés à l’expérience permettant de connaître le passage de toutes les gaines au sein du logement, l'installation de son circuit soi-même ne fait qu’accroître les connaissances sur le domaine de l’électricité ainsi que sur la compréhension du schéma électrique tout au long du chantier. Le gain en connaissances acquises est colossal, car une fois que l’installation électrique domestique est maîtrisée, ces connaissances sont aisément reproductibles sur différents projets.

En matière de coûts évidemment, l’avantage est réel. Faire appel à un expert ou à un électricien professionnel a un coût qui n’est pas si anodin sur l’ensemble d’une installation. Un artisan doit pouvoir facturer le matériel fourni ainsi que le temps passé à créer une installation électrique standard ou sur mesure. C’est pourquoi il est conseillé de toujours demander plusieurs devis pour ainsi pouvoir comparer les tarifs proposés. Mais, bien sûr, l’avantage financier de faire soi-même reste incomparable.

C’est donc un apprentissage rigoureux qui peut donner lieu à l’autoconstruction d’une installation électrique. Mais, le volume de connaissances acquises et d'économies réalisées est conséquent.

quels-avantages-realiser-installation-electrique-soi-meme-2

Peut-on tout faire soi-même et quelles limites peut-on rencontrer ?

Comme nous l’avons vu précédemment, les avantages de faire son installation électrique soi-même sont nombreux. Toutefois, il faut pondérer ces avantages réels avec leurs limites qui peuvent parfois contraindre l'intéressé à devoir faire appel à un professionnel.

  1. Le temps passé à étudier les plans et à réaliser les travaux doit être comptabilisé pour être comparé à un devis professionnel, car le nombre d’heures à y passer est conséquent.
  2. Les personnes qui ne se sentent pas à l’aise avec l’électricité malgré les préventions et protections requises doivent préférer le recours à un professionnel afin de ne prendre aucun risque : seule la sécurité compte.
  3. La complexité d’une installation existante (aucune visibilité ni aucun accès) ou celle des travaux pour accéder à l’installation existante (abattre un mur, faire une tranchée dans une cloison, etc.) peuvent parfois être des motifs pour recourir au service d’un expert du bâtiment.

Il demeure donc important de considérer tous les avantages de réaliser son installation électrique soi-même. Néanmoins, certaines limites doivent être posées afin de ne pas se retrouver submergé par un chantier trop important ou simplement se mettre en danger inutilement.

Il existe également le compromis très intéressant offert par les fabricants de solutions « prêt à poser » qui permettent d’adapter les solutions sur mesure aux besoins en évitant ainsi un temps trop long d’étude en amont. Mais surtout, ces solutions, qui en plus de fournir un matériel préconçu adéquat à l’installation, permettent de respecter les normes de sécurité en vigueur pour ainsi assurer une protection supplémentaire pour l’autoconstructeur, ses proches et l’ensemble des équipements de la maison.

Nous vous recommandons ces autres pages :