Votre email a bien été enregistré
Votre email a bien été enregistré

Vous êtes ici

La domotique : définition et explications

La maison du futur existe déjà. Celle que l’on appelle maison intelligente révolutionne et simplifie notre façon de vivre. Par le biais de la domotique, nous centralisons l’automatisation de certaines tâches récurrentes, ainsi que le contrôle et le bon fonctionnement des appareils électriques.

Pas de panique, ces nouvelles technologies s’apprivoisent facilement. La lecture d’un guide complet sur la domotique et l’électricité dans une maison connectée suffit amplement à se lancer dans l’aventure. Avant toute chose, il convient de bien définir les champs d’action de la domotique. Comment la caractériser ? Quelles améliorations amène-t-elle dans nos vies ? Prenons le temps d’éclaircir ces quelques points.

qu-est-ce-domotique-1

Domotique dans une maison : la définition

La domotique, ou home automation en version anglaise, se définit par un regroupement de technologies et en ensemble de techniques qui contrôlent, programment et automatisent un logement. Les processus d’automatisation, notamment dans les domaines de l’électronique et des télécommunications, ainsi que le fonctionnement des appareils électriques, sont mis en œuvre afin de répondre à un besoin de confort à l’échelle de l’habitat. La domotique assure également la sécurité et régule la consommation d’énergie. Grâce à elle, l’utilisateur simplifie sa vie quotidienne.

Comment fonctionne une maison intelligente ?

L’application de la domotique dans une maison prend diverses formes. Au sein d'une maison intelligente, les matériels électroniques, les moyens de communication et les interfaces (comme les écrans tactiles) sont mis en réseau les uns aux autres. Les appareils connectés interagissent à l’aide de capteurs et sont connectés au WiFi ou à un boîtier central. D’un simple geste sur smartphone ou tablette, le système domotique contrôle l’habitat, depuis n’importe quelle pièce de la maison et même à des kilomètres du logement.

Capteurs, contrôleurs et actionneurs : les trois piliers de la domotique

Par définition, la domotique permet aux équipements électriques d’interagir entre eux grâce à un ordinateur central préalablement programmé. Trois éléments composent principalement l’ensemble d’un système domotique.

  1. Les capteurs détectent les moindres changements au sein de la maison. Il peut s’agir de la luminosité, de la température moyenne ou des mouvements. Grâce à la domotique, des paramètres sont préétablis pour répondre aux évolutions constatées par les capteurs.
  2. Les contrôleurs représentent les appareils électroniques (ordinateurs portables, smartphones, tablettes) qui permettent de gérer les automatisations au sein de la maison. Ils vérifient leur état de fonctionnement, permettent de prendre les commandes à distance et assurent la gestion des paramètres.
  3. Les actionneurs régissent le mécanisme d’un système domotique. Ce sont des interrupteurs, des moteurs, des vannes, etc. Ils s’activent par une commande à distance au sein d’un contrôleur.

Bien sûr, un système domotique demeure plus ou moins complexe et évolué. Plus l’installation est perfectionnée, plus les scénarios d’automatisation se révèlent nombreux et diversifiés.

qu-est-ce-domotique-2

Confort de vie, sécurité : les avantages de la domotique

L’installation d’un système domotique procure de nombreux avantages au sein d’un logement.

La domotique apporte un confort optimal dans une habitation

L’application de la domotique au sein d’une maison gratifie d’un confort de vie inestimable. Tous les paramètres sont centralisés dans des commandes à distance, permettant de configurer les actions de n’importe où, sans se déplacer. Le gain de temps est considérable et l’utilisateur peut se consacrer entièrement à son travail ou ses loisirs sans se soucier des tâches récurrentes de la vie quotidienne. Par exemple, les lumières peuvent automatiquement s’allumer dans la pièce principale dès le coucher du soleil. Un détecteur de mouvement peut activer l’allumage de la lumière dans la salle de bains. Les appareils électroménagers peuvent se programmer à l’avance, sans que les habitants aient besoin de s’en préoccuper.

Un excellent moyen de sécuriser sa maison

Autre avantage de la domotique, sa propension à accroître le niveau de sécurité d’un domicile. L’ouverture du portail peut se conditionner à la reconnaissance vocale ou digitale, les systèmes d’alarme et de vidéosurveillance se contrôlent à distance, tout comme les paramètres des radars et détecteurs. Bref, l’utilisateur peut partir en vacances l’esprit tranquille.

La domotique, une aubaine pour les personnes fragiles

Les nouvelles technologies viennent en aide aux personnes à mobilité réduite, aux personnes âgées et aux enfants. Détecteurs de chutes, signaux lumineux automatiques pour se déplacer la nuit, systèmes de notifications d’alertes pour prévenir parents, enfants, petits-enfants et services de secours en cas d’incident. Le pilulier connecté demeure un exemple concret des avantages de la domotique. Ainsi, la personne âgée qui souffre de troubles de la mémoire n’a plus à se demander si elle a pris ses médicaments.

Économies d’énergie en vue

Une installation domotique efficacement paramétrée permet d’alléger ses factures d’électricité. La consommation énergétique fait figure de cheval de bataille dans la transition écologique de notre pays. La domotique peut automatiquement réguler le chauffage, la lumière et l’alimentation des appareils électriques. Grâce à elle, les bâtiments sont plus autonomes et peuvent même produire plus d’énergie qu’ils n’en dépensent.

La domotique, une technologie qui fait appel à de nombreux équipements

Nous l’avons abordée plus haut, la domotique fonctionne à l’aide du réseau WiFi de la maison ou avec un boîtier central. La première solution permet de contrôler les appareils et équipements à distance, mais ils ne peuvent interagir entre eux et ne se centralisent pas dans une seule application. La seconde option répond à un besoin de paramétrer l’ensemble des objets et équipements automatisables les uns aux autres.

Le système domotique, un vaste réseau d’interrupteurs et de prises électriques

L’installation d’un boîtier domotique central optimise le paramétrage des appareils, en reliant le système au coffret électrique de la maison. Cela donne la possibilité au boîtier de contrôler les prises électriques et les interrupteurs, mais aussi de fluidifier les automatisations des objets connectés. L’équipement domotique comprend donc des prises électriques et des interrupteurs spécifiques, en plus du boîtier. Les capteurs, indépendants ou présents dans les appareils électroménagers, communiquent directement avec le boîtier central.

Quelques exemples d’équipements domotiques

En plus des exemples cités précédemment (gestion de l’éclairage selon l’heure ou en cas d’oubli, détecteur de mouvement ou de chute, ouverture du portail à reconnaissance vocale, etc.), citons quelques fonctionnalités de la domotique :

  • la régulation indépendante de la température selon l’heure et la pièce de la maison ;
  • le verrouillage automatique du portail et de la porte d’entrée ;
  • la gestion des systèmes d’alarme ;
  • la mise en veille et la programmation automatique de la TV et des appareils électroménagers ;
  • le contrôle d’ouverture des fenêtres et fermeture des volets roulants ;
  • l'arrêt d’une prise électrique spécifique de la maison ;
  • etc.

Combien coûte une installation domotique ?

Le coût d’une installation domotique au sein d’une maison dépend de plusieurs facteurs. Les tarifs varient selon le type d’installation domotique, les différentes options choisies, la taille de la maison, le nombre de pièces, etc. Difficile, donc, d’établir un ordre d’idée. Toutefois, une installation basique (box centrale, commandes, prises électriques et interrupteurs, motorisation du portail et de la porte d’entrée) peut atteindre plusieurs milliers d’euros. Autre coût à ne pas négliger, celui de la main-d’œuvre. Heureusement, il existe plusieurs moyens de faire baisser la facture, comme choisir un kit domotique à installer soi-même.

Installer soi-même son système domotique

Il est tout à fait possible de préparer et installer son système domotique, même sans être bricoleur. Le choix d’un kit domotique "do it yourself" adapté à l’envie de l’utilisateur et à la configuration du logement demeure essentiel. Généralement, toutes les instructions sont détaillées de manière précise dans le manuel d’installation. L’idéal reste de prendre son temps pour bien comprendre les indications, puis de poser les composants domotiques (interrupteurs, boîtier, etc.). Les bons fabricants envoient des experts avant la pose, afin d’évaluer l’étendue du projet. De même, ils conseillent pas à pas l’utilisateur.

Une simplicité d’installation dans un projet de construction

La domotique s’intègre facilement lors d’une construction de maison neuve. En effet, installer un système domotique au moment de la construction donne l’occasion de déterminer le lieu idéal de centralisation du boîtier. Le cerveau de la maison connecté peut ainsi disposer d’un espace alloué afin de fonctionner dans les meilleures conditions. Par ailleurs, la place stratégique du boîtier central se choisit également selon le périmètre d’action du WiFi. Une réflexion en amont optimise le choix du positionnement. Enfin, une installation filaire peut plus facilement avoir lieu lors d’une construction. Le constructeur ou l’électricien intègre directement le processus aux travaux.

Que choisir entre l’installation filaire et l’installation sans fil ?

Il existe plusieurs solutions domotiques à installer dans une maison connectée. Le réseau peut fonctionner avec ou sans fil pour transmettre les données entre la box centrale, les contrôleurs, les capteurs et les appareils. Ces derniers communiquent à la box sur leur état de fonctionnement ou leurs fonctionnalités et interagissent avec les contrôleurs. Le réseau sans fil (wireless) demeure plus économique et plus simple pour l'installation, surtout si cette dernière est réalisée par les soins de l’utilisateur. Une installation filaire reste un peu plus complexe et exige généralement des travaux plus importants.

La domotique, le meilleur moyen de protéger sa maison

Dans tous les cas, la domotique protège idéalement le logement, grâce à plusieurs systèmes de protection. Contrôle du système de vidéo surveillance à distance, capteurs de mouvement, alerte d’intrusion, reconnaissance vocale ou digitale, si un aspect de la domotique procure une réelle avancée en matière de technologie, il s’agit bien de celui de la sécurité. Grâce à elle, les propriétaires sont au courant de tout ce qu’il se passe à leur domicile, même pendant une absence prolongée. Les possibilités ne s’arrêtent pas là. Certaines options déclenchent des simulateurs de présence lorsqu’un doute sur une intrusion est constaté. Une pièce peut s’éclairer ou la télévision s’allumer, afin de donner une illusion de maison occupée.

Installer la domotique lors d’une rénovation de maison

La domotique procure plusieurs avantages lors d’une rénovation. En tant que régulateur, le système accompagne idéalement le besoin de réduire la consommation énergétique. L’installation vient ainsi compléter une rénovation d’isolation, grâce à la mise en place d’un thermostat intelligent. Une domotique sans fil s’avère particulièrement adaptée à une rénovation. La solution ne requiert pas d’énormes travaux supplémentaires, qui se montreraient obligatoires avec une installation filaire. De plus, le processus peut s’effectuer par soi-même, grâce à un kit de domotique et aux précieux conseils d’un professionnel.

Nous vous recommandons ces autres pages :