Votre email a bien été enregistré
Votre email a bien été enregistré

Vous êtes ici

Tout savoir sur la mise à la terre d'une installation électrique

Au sein des logements, de nombreux éléments doivent répondre à des normes pour la sécurité des usagers. À titre d'exemple, il est possible de citer l'installation électrique. Que ce soit au sein de maisons ou des appartements, le circuit électrique des habitations doit être parfaitement réalisé pour assurer une parfaite sécurité aux habitants.

Si plusieurs éléments majeurs contribuent à mettre en œuvre toutes les précautions pour les usagers, la mise à la terre mérite qu'on lui accorde une attention toute particulière. Il s'agit en effet d'un point central parmi les différentes normes à respecter au sein d'un logement.

Mais alors, qu'est-ce que la mise à la terre ? Comment la réaliser ? Quel est son but ? Voici des éléments de réponse, avec les étapes à suivre pour vos travaux d'électricité et plusieurs autres conseils à découvrir dans cette page.

comment-realiser-mise-terre-installation-electrique-1

Installation électrique : la procédure obligatoire de mise à la terre

Au sujet de la mise à la terre, il est important de savoir qu'il s'agit d'une procédure obligatoire en Belgique, comme en France également, et ce, pour toute installation électrique d'une maison. Méconnue du grand public, cette procédure s'impose donc malgré tout comme un incontournable. Retour sur toutes les informations utiles à connaître concernant la mise à la terre d'une installation électrique.

Quel est le rôle de la mise à la terre en électricité et que permet-elle ?

Si la mise à la terre de l'infrastructure électrique d'un logement est impérative, c'est tout simplement en raison de son rôle sécuritaire. Il faut en effet préciser que la mise à la terre, aussi appelée prise de terre, est une démarche qui vise à apporter la sécurité nécessaire :

  • aux personnes qui vivent au sein de la maison ;
  • aux appareils électriques présents dans le logement.

Plus concrètement, le rôle de la mise à la terre est de sécuriser l'installation électrique en permettant l'évacuation du courant en cas de problème d'isolation. Si jamais un équipement électrique fait l'objet d'un défaut d'isolement, la mise à la terre permet ainsi, au moyen d'un fil d'acier cuivré, d'écarter les risques tels que :

  • l'électrisation, à savoir le fait qu'un courant électrique traverse le corps en entraînant des blessures d'une gravité plus ou moins importante ;
  • l'électrocution, qui désigne les cas d'électrisation les plus graves, puisque cela correspond au passage d'un courant électrique provoquant potentiellement la mort.

L'intérêt de la prise de terre est donc double. Toutefois, pour assurer la mise à la terre d'un circuit électrique, plusieurs précautions doivent être prises.

Fil de terre : à quoi sert-il pour la mise à la terre ?

Dans l'installation électrique d'une maison ou d'un appartement, le fil de terre occupe une place centrale. Il faut en effet savoir que le fil de terre, qu'il est d'ailleurs plus juste de nommer conducteur de protection, se charge d'établir la liaison entre :

  • n'importe quel appareil électrique au sein du logement ;
  • le tableau électrique, qui centralise l'ensemble des circuits électriques de l'habitation.

Dans les faits, le tableau électrique est lui-même connecté à la barrette de terre, aussi appelée barrette de coupure. Dans l'infrastructure électrique d'une maison, cette dernière joue un rôle sécuritaire, dans la mesure où elle renvoie vers la terre. L'intérêt de renvoyer vers le sol est tout simplement d'évacuer un courant de fuite potentiel.

Dans le cas de figure où un élément électrique présenterait un défaut d'isolement, le conducteur de protection permet ainsi de renvoyer vers le tableau électrique, directement en lien avec la barrette de coupure, qui redirige elle-même vers le sol pour préserver les usagers d'une électrisation.

Comment vérifier la mise à la terre d'une installation électrique ?

Afin de vérifier la mise à la terre de l'installation électrique d'un logement, il est possible de s'intéresser à une prise. En la démontant, il faut alors être en mesure d'identifier un fil vert et jaune et son branchement.

Outre la présence de ce fil et sa connexion, il est nécessaire de tester deux autres éléments. Il faut ainsi :

  • mesurer la tension électrique de la prise de terre ;
  • s'assurer de la présence du disjoncteur différentiel.

Le disjoncteur différentiel est lui aussi particulièrement important, puisqu'il intervient en cas de surtension pour couper l'alimentation électrique. En termes d'éléments majeurs, la liaison équipotentielle a également une importance déterminante. Comment réaliser une liaison équipotentielle principale ? Voici quelques éléments de réponse.

Circuit de mise à la terre et liaison équipotentielle : ce qu'il faut savoir

Au sein d'un logement, plusieurs liaisons équipotentielles sont mises en place. Ces dernières sont garantes de la sécurité des usagers en assurant une liaison entre :

  • les éléments métalliques ;
  • la terre.

C'est au moyen des fils jaunes et verts que cette liaison est assurée. Elle permet l'évacuation du courant électrique au moyen du conducteur de protection, en redirigeant vers la barrette de coupure présente dans le tableau électrique.

À noter que plusieurs liaisons équipotentielles sont présentes dans les logements. Il existe en effet :

  • la liaison équipotentielle principale, dédiée à l'ensemble de l'habitation ;
  • la liaison équipotentielle propre à la salle de bain.

La liaison équipotentielle supplémentaire présente dans la salle de bains vise à préserver des risques d'autant plus élevés générés par l'humidité. Afin d'en savoir plus, voici les informations utiles pour savoir comment réaliser une liaison équipotentielle secondaire.

comment-realiser-mise-terre-installation-electrique-2

Comment faire une bonne prise de terre ?

Pour réaliser une prise de terre, il faut savoir que plusieurs techniques sont envisageables. Il est ainsi possible d'opter pour :

  • une boucle de terre, aussi appelée boucle à fond de douille ;
  • un ou plusieurs piquets de terre ;
  • un conducteur de tranchée.

Retour sur ces différentes techniques de mise à la terre.

Comment réaliser une boucle de terre et où doit-elle être placée ?

Pour créer la prise de terre d'un logement, la boucle à fond de douille est la solution la plus indiquée pour les constructions neuves.

Cette technique consiste à réaliser une boucle de cuivre nu. Trouvant son origine au tableau de répartition, la boucle de terre fait tout le tour de la maison, des fondations au tableau électrique.

Qu'est-ce qu'un piquet de terre ?

La technique du piquet de terre peut se faire au moyen d'un ou plusieurs piquets. Ces derniers, en acier, sont plantés dans le sol à une profondeur théorique d'au moins deux mètres.

Ils sont aussi toujours reliés à la barrette de terre présente sur le tableau électrique à l'aide d'une tresse de cuivre.

Qu'est-ce qu'un conducteur de tranchée ?

Le conducteur de tranchée est une solution moins répandue. Il consiste à rediriger le câble à une distance raisonnable du logement, en le plaçant dans une tranchée profonde d'au moins un mètre. Lors de la réalisation de la tranchée, il faut toutefois se montrer particulièrement attentif et rigoureux. Il est en effet primordial de s'assurer que le câble de terre ne soit pas situé à moins d'une vingtaine de centimètres des canalisations :

  • d'eau ;
  • de gaz ;
  • d'électricité.

Une proximité trop importante avec ces différents éléments pourrait en effet être dangereuse pour l'installation.

Nous vous recommandons ces autres pages :