Votre email a bien été enregistré
Votre email a bien été enregistré

Vous êtes ici

Guide d’installation d’une liaison équipotentielle secondaire

Après avoir raccordé le tableau électrique et mis en place une prise de terre, il est nécessaire de réaliser ce qu'on appelle une liaison équipotentielle. Celle-ci permet de sécuriser le logement, mais aussi de protéger les habitants et les équipements électriques de tout incident impliquant les masses, et ce, en les reliant à la terre. Celles-ci regroupent l’ensemble des conducteurs électriques présents au sein d’un habitat, mais qui ne relèvent toutefois pas d’équipements électriques : canalisations en cuivre, portes à galandages, arrivées d’eau et de radiateurs, châssis de portes métalliques, etc.

La liaison équipotentielle principale sert à protéger l’ensemble de la maison, mais elle n’est pas suffisante dans le cas des salles de bain. Aussi, dans ce cas de figure, il est nécessaire de mettre en place une liaison équipotentielle dite secondaire, supplémentaire ou locale. Mais alors, comment réaliser une liaison équipotentielle secondaire ? Quels sont les outils nécessaires à la mise en place d’une liaison équipotentielle locale ? Quels équipements doivent être mis à terre dans les salles de bain ? Nous répondons à toutes ces questions.

comment-realiser-liaison-equipotentielle-secondaire-1

Quelle est la différence entre une liaison équipotentielle secondaire et la principale ?

La liaison équipotentielle principale a pour rôle d’évacuer, vers la terre, les courants pouvant être générés au niveau des éléments métalliques (masses) d’un logement donné :

  • canalisations et tuyaux en cuivre ;
  • châssis de portes métalliques ;
  • etc.

Cette première liaison équipotentielle ne suffit pas pour protéger les habitants d’un logement au niveau des salles de bain. En effet, la présence d’eau dans ces pièces augmente les risques d’électrocution. Il faut alors compléter la liaison équipotentielle principale avec une liaison équipotentielle locale ou supplémentaire. L’installation de ces liaisons équipotentielles doit, dans les deux cas, respecter la norme NFC15-100.

Quels sont les équipements concernés par une liaison équipotentielle supplémentaire ?

Dans le cas de la liaison équipotentielle locale ou supplémentaire, les masses (conducteurs électriques) pouvant être concernées par la mise à terre, et définies dans la norme NFC15-100, sont :

  • les fenêtres en aluminium ;
  • le ballon d’eau chaude ;
  • les portes à galandages ;
  • les canalisations d’eau (froide, chaude, vidange) et de gaz ;
  • le lave-linge ;
  • la baignoire métallique ;
  • les arrivées et départs de radiateurs ou de chauffages ;
  • le châssis métallique d’une porte ;
  • etc.

Ce dispositif concerne de manière générale tout élément métallique présent dans la salle de bain et pouvant générer des différences de potentiel électrique entre elles (tensions électriques différentes). D’ailleurs, la notion de liaison équipotentielle désigne la capacité à annuler ou mettre à zéro la différence de potentiel existant entre deux conducteurs électriques, en évacuant le courant en question vers la terre.

Quel est le matériel nécessaire à la réalisation d’une liaison équipotentielle locale ?

Différents outils sont nécessaires à la réalisation d'une liaison équipotentielle locale. Outre les équipements classiques utilisés en bricolage, tels que les vis, les chevilles, les tournevis, la scie, les pinces à dénuder, à sertir ou à découper, voire la perceuse, des outils spécifiques doivent être acquis avant la mise en place de ce type d'installation électrique. Ceux-ci sont entre autres :

  • les fils électriques de terre ;
  • une gaine ou protection pour fils électrique ;
  • un collier de mise à la terre ;
  • etc.

Les fils électriques ou fils de terre

Les fils électriques nécessaires à la réalisation d’une liaison équipotentielle sont des fils jaunes et verts. Dans le cadre d’une liaison équipotentielle, ils doivent cependant avoir une section allant de 2,5 mm² à 4 mm². Le choix du diamètre dépend de la protection dont fera l’objet le fil de terre. S’il est protégé à l’aide d’une gaine ou d'une moulure, tout au long du cheminement entre la masse et la prise de terre, un diamètre de 2,5 mm² est suffisant. Dans le cas où ce fil n’est pas installé sous protection, il est nécessaire d’opter pour une section supérieure à 2,5 mm².

La protection du fil électrique

Afin de protéger le fil de terre, il est possible de le placer au sein d'un tube rigide par exemple. Cependant, il peut parfois être amené à circuler sans protection. Par ailleurs, il est à noter qu'il est interdit de laisser le fil de terre sans protection lorsqu'il est fixé sur du plâtre ou lorsqu'il passe au niveau du carrelage.

Les colliers de mise à la terre

Afin de fixer le fil de terre à une masse, il faut se munir de colliers de mise à la terre. Ils sont à différencier des colliers de fixation des tuyaux. Cette dernière catégorie d'équipements de fixation peut être démontée facilement, ce qui présente un danger pour la sécurité de l'installation électrique et des habitants.

Les autres outils

Les autres outils nécessaires à la réalisation d'une liaison équipotentielle secondaire sont :

  • le tournevis ;
  • la perceuse ;
  • le multimètre ;
  • la pince à dénuder ;
  • la pince à sertir ;
  • la pince à couper ;
  • le niveau à bulle ;
  • la scie munie d’une boîte à onglet ;
  • le crayon à papier ;
  • le marteau ;
  • les vis et chevilles ;
  • les colliers de serrage.

Il faut également veiller à utiliser des équipements de protection individuelle dédiés aux manipulations en lien avec l'électricité : gants, chaussures, combinaison, etc.

comment-realiser-liaison-equipotentielle-secondaire-2

Comment réaliser une liaison équipotentielle supplémentaire ?

Les étapes liées à la réalisation d'une liaison équipotentielle secondaire sont à répéter pour chaque élément de la salle de bain décrit précédemment. Elles sont similaires à celles qu'il faut suivre pour mettre en place une liaison équipotentielle principale.

  1. À l'aide d'une scie et de sa boîte à onglet, préparez les sections de tubes rigides qui serviront de gaine et de protection aux fils de terre.
  2. À l'aide d'une perceuse, de vis, de chevilles et de colliers de serrage, fixez les tubes rigides à l'emplacement par lequel passera le fil de terre.
  3. Dénudez, à l'aide d'une pince à dénuder, les extrémités du fil électrique jaune et vert. Faites-le sur une longueur de 10 à 12 mm.
  4. Fixez le collier de mise à la terre au niveau de la masse concernée (arrivée d'eau, porte à galandages, etc.). Cette fixation peut se faire à l'aide d'un tournevis.
  5. Placez le fil de terre au sein des gaines ou des tubes protecteurs installés en étape 2.
  6. Reliez l'une des deux extrémités du fil de terre et au collier de fixation installé en étape 4.
  7. Raccordez la seconde extrémité du fil de terre au fil de terre de la salle de bain ou, lorsque cela est possible, à la barrette de terre.

La liaison équipotentielle secondaire ou locale peut donc avoir comme point de départ la barrette de répartition rattachée au tableau électrique (comme pour la liaison équipotentielle principale), ou encore un fil de terre (fil vert et jaune) de la salle de bain, si celui-ci possède un diamètre supérieur à 2,5 mm². 

Nous vous recommandons ces autres pages :