Votre email a bien été enregistré
Votre email a bien été enregistré

Vous êtes ici

Guide d’installation d'un tableau électrique de répartition

Un tableau électrique assure la réception et la répartition du courant en provenance du réseau extérieur. Correctement installé, il garantit la redistribution de cette électricité au niveau de l’ensemble des circuits électriques d’un logement ou d’une maison. Cette armoire électrique est installée généralement à l’entrée d’un appartement, dans un placard dédié ou au sein du garage. Cependant, lors de travaux d'électricité, est-il possible d’installer soi-même un tableau électrique ? Existe-t-il des armoires électriques faciles à monter ? Comment monter seul son tableau électrique ? Nous répondons dans cette page à l’ensemble de ces questions.

comment-installer-tableau-electrique-repartition-1

Quelle est la composition d’un tableau électrique ?

Un tableau électrique ou armoire électrique se compose de différents éléments :

  • des rails (plusieurs rangées) ;
  • des modules de protection différentielle (avec un interrupteur différentiel obligatoire notamment) ;
  • des composants de protection individuelle (disjoncteurs divisionnaires, parafoudre) ;
  • un bornier de raccordement à la terre ;
  • des peignes électriques ;
  • d’autres modules complémentaires (exemple : un délesteur).

Chacune de ces entités représente une partie du boîtier et est conçue pour être clipsée sur l’ossature du tableau électrique (norme NFC 15-100).

Comment choisir son tableau électrique ?

Afin de choisir le tableau électrique le plus adapté à ses propres besoins, il est nécessaire de choisir entre un tableau électrique nu ou un tableau pré-équipé. Dans le premier cas, le tableau est une ossature vide qu'il faudra équiper, par la suite, avec les modules nécessaires à son fonctionnement. Il faudra veiller à opter pour des composants aux normes. L'ossature est, cependant, dotée de borniers de connexion (phase, terre et neutre).

Dans le second de cas de figure, le coffret est doté de modules supplémentaires, ce qui garantit un gain de temps et facilite l'installation de l'armoire électrique. Les tableaux électriques pré-équipés sont dotés de composants de protection. Ils peuvent également être personnalisés (ajout de parafoudre, de compteurs de suivi de consommation, de contacteurs, etc.).  

Comment monter un coffret électrique ?

Avant de monter et raccorder un coffret électrique, il est nécessaire de prendre quelques précautions.

Les précautions à prendre avant d’installer un tableau électrique

Pour s’atteler à l’installation d’un tableau électrique de répartition, il est nécessaire de couper l’alimentation générale. Le but est d’éviter tout risque d’électrocution. Dans cette optique, il faut donc identifier clairement le circuit électrique concerné par l’installation et assurer sa mise hors tension. Il est également conseillé de se munir d’une feuille et d'un stylo, afin d’indiquer au fur et à mesure de l’installation les différentes correspondances entre les emplacements du tableau électrique de répartition et les réseaux concernés. À la fin du montage, il convient de reporter ces informations sur le tableau électrique, au niveau d'étiquettes dédiées.

Le montage d'un coffret électrique : mode d'emploi

Afin de monter un coffret électrique, il est nécessaire de se munir :

  • d'une perceuse ;
  • d'un tournevis cruciforme ;
  • d'un marteau ;
  • de vis ;
  • de chevilles ;
  • d'un niveau à bulles ;
  • d'un testeur de tension ;
  • d'une feuille blanche ;
  • d'un crayon à papier ;
  • d'une pince coupante ;
  • d'une pince à dénuder ;
  • de peignes de raccordement ;
  • de fils de raccordement.

Avant de raccorder les fils au tableau électrique, il convient de l'accrocher au préalable.

  1. Retirez les rails métalliques du tableau électrique pour pouvoir le manipuler plus facilement.
  2. À l'aide de la perceuse, des vis et des chevrons, fixez l'ossature du tableau au mur qui lui est dédié. 
  3. Vérifiez au fur et à mesure de l'étape 2 que le tableau est correctement positionné grâce à un niveau à bulles.

L'étape suivante revient à relier le tableau, ou coffre électrique, au courant extérieur et à la terre. 

  1. Vérifiez que le disjoncteur principal est mis hors tension. Pour plus de précautions, il est possible de vérifier l'absence de tension à l'aide d'un testeur de tension.
  2. Dénudez les fils électriques des conducteurs d'alimentation à l'aide d'une pince, sur une longueur de 1 cm environ. Le fil rouge (la phase) est à insérer dans le connecteur de la borne d'alimentation rouge. Le fil bleu (le neutre) est à placer au niveau de la borne d'alimentation bleue du tableau. Dans les deux cas, maintenez les fils correctement placés en vissant fermement le bornier.
  3. À l'aide d'une pince à dénuder, répétez l'opération 2 avec la liaison équipotentielle principale. 

Une fois ces étapes mises en oeuvre, il est temps de s'intéresser à la répartition des disjoncteurs sur le tableau électrique. Nous détaillons cet aspect dans la section suivante.

Comment répartir les disjoncteurs sur un tableau électrique ?

La mise en place des disjoncteurs

Le disjoncteur permet de protéger les circuits électriques. Quand un court-circuit et une surcharge surviennent, le disjoncteur électrique procède à la coupure du courant. Les risques d'incendie et d'électrocution sont ainsi réduits. Les disjoncteurs servent de remplacement à ce qui était appelé autrefois un fusible. Les fils électriques sont insérés au niveau des disjoncteurs, grâce à des bornes de raccordement. Celles-ci sont inclinées d'environ 45° pour faciliter l'introduction des têtes de fils en leur sein.

La répartition des disjoncteurs au niveau d'un tableau électrique se fait en plaçant, en début de chaque rangée, un disjoncteur différentiel de 30 mA. Chaque rangée ne doit pas comporter plus de 8 composants pour un disjoncteur différentiel. Une rangée d'un tableau électrique peut alors comporter : le disjoncteur différentiel, les disjoncteurs divisionnaires et les modules complémentaires. 

L'autre aspect à prendre en compte lors de la répartition des disjoncteurs, en fonction de la capacité du disjoncteur (10 A, 5 A, etc.), est l'utilisation qui en sera faite. On peut ainsi définir une rangée spécialisée dans l'éclairage (intensité peu élevée) et raccorder les lignes qui lui sont relatives.

Le montage des modules supplémentaires

Il est possible de personnaliser son tableau électrique et d'installer des modules complémentaires aux disjoncteurs différentiels ou divisionnaires. Cela peut-être :

  • un parafoudre pour compléter le paratonnerre s'il existe ;
  • un télérupteur pour contrôler à distance un circuit donné ;
  • un compteur pour le suivi de la consommation électrique ;
  • etc.

Ces composants sont à monter de la même façon que les disjoncteurs, grâce au système de clipsage aux rails. Les modules supplémentaires, selon leur taille, peuvent compléter une rangée déjà pré-remplie ou être fixés au niveau de rails vides.

Le raccordement des lignes

Une fois les disjoncteurs et différents modules installés et clipsés sur les rails, il est possible d'entamer l'étape qui nécessite le plus de temps et de concentration : le raccordement des lignes.

Les instructions qui suivent sont à répéter pour chaque circuit identifié.

  1. Dénudez le fil bleu à l'aide d'une pince à dénuder sur une longueur de 10 mm.
  2. Fixez le fil bleu (neutre) au niveau du bornier gauche du disjoncteur divisionnaire.
  3. Répétez les opérations 1 et 2 avec le fil rouge (phase). Celui-ci est à intégrer au niveau du bornier de droite.
  4. À l'aide d'un peigne horizontal, reliez les disjoncteurs divisionnaires et différentiels. Le peigne horizontal prend position au-dessus de ces modules.

Une fois tous les peignes horizontaux fixés, il faut relier l'ensemble des rangées entre elles grâce à un peigne vertical.

comment-installer-tableau-electrique-repartition-2

Comment dimensionner un tableau électrique ?

Le choix des dimensions d'un coffre ou tableau électrique dépend de différents critères :

  • la surface du logement à équiper ;
  • la consommation énergétique estimée pour le local en question ;
  • les accessoires et modules complémentaires que l'utilisateur souhaite ajouter (personnalisation).

La superficie du logement qui accueille le tableau électrique détermine en grande partie la taille de celui-ci. En effet, plus un habitat est grand, plus les interrupteurs et les appareils électriques utilisés en son sein sont nombreux. De plus, un utilisateur peut vouloir le personnaliser après la mise en place de l'installation électrique classique, que ce soit avec un délesteur, un contacteur, un télérupteur, etc. Il convient donc de compter le nombre d'éléments à installer sur le tableau électrique pour choisir le nombre de rangées nécessaires lors de l'installation.

Les dimensions des tableaux électriques dépendent également du nombre de rangées (répartiteurs). Le clipsage des composants de l'armoire électrique se fait sur ces répartiteurs. Il est à noter qu'un même élément peut posséder une hauteur qui nécessite de l'accrocher (clipser) à plusieurs rangées, comme pour les disjoncteurs triphasés par exemple.

Nous vous recommandons ces autres pages :