Votre email a bien été enregistré
Votre email a bien été enregistré

Vous êtes ici

Installations domotiques dans une maison : quels coûts ?

Les systèmes domotiques résidentiels permettent d’automatiser différentes tâches répétitives du quotidien, de participer au confort des occupants d’un logement ou encore de sécuriser le domicile. Vous souhaitez vous tourner vers ce type de technologie pour équiper votre maison, pour vous assurer des économies d'énergie, ou même pour sécuriser votre domicile ? Vous souhaitez en savoir plus sur les coûts d’installation relatifs aux équipements domotiques ?

Nous revenons dans cette page sur l’ensemble des éléments à comprendre au sujet des installations domotiques : fonctions, composants, types et coûts.

combien-coutent-differentes-installations-domotiques-maison-1

Qu’est-ce qu’une installation domotique ?

L’expression "installation domotique" désigne l’ensemble des équipements et des techniques mises au service de l’automatisation de certaines tâches domestiques. On y retrouve :

  • le contrôle de l’éclairage, de la température, de l’humidité ;
  • la surveillance du logement ou de la maison (alarmes, capteurs, serrures motorisées, etc.) ;
  • la gestion de la fermeture et de l’ouverture des stores électriques ;
  • le suivi et la modulation de la consommation électrique des radiateurs ;
  • l'allumage et la mise hors tension d’appareils électriques (TV, box, lave-vaisselle, etc.).

Ces dispositifs de contrôle et d’automatisation à destination des particuliers se basent sur des techniques issues de l’électronique, de l’informatique et des télécommunications.

Quels sont les différents types d’installation domotique ?

La notion d’installation domotique couvre 3 types de systèmes d’automatisation. Ils diffèrent entre eux par les technologies de transmission qu’ils utilisent : ondes, CPL ou fils.

Les installations domotiques sans fil

Les installations domotiques sans fil assurent la transmission des informations entre les équipes domestiques et domotiques par le biais d’ondes radio ou infrarouge. Elles sont adaptées aux maisons anciennes par exemple et ne nécessitent pas de travaux conséquents. Les installations domotiques utilisant les ondes radio permettent de relier différents appareils entre eux, ou de manipuler un même équipement électrique via plusieurs autres. Par exemple, il est possible d’allumer des luminaires connectés depuis un système de télésurveillance, un smartphone ou un interrupteur.

Les installations domotiques à courant porteur, ou CPL

Les systèmes domotiques de type CPL peuvent être facilement mis en place par le particulier lui-même, grâce à des kits conçus à cet effet. Ils garantissent l’échange d’informations entre les différents équipements du système domotique, et ce, par le biais de fils électriques du domicile en question.

Les installations domotiques filaires, ou câblages domotiques

La domotique filaire utilise un câble (BUS) reliant l’ensemble des composants de l’installation domotique entre eux : capteurs, appareils de commande et de visualisation, actionneurs de commutation et composants systèmes. La communication et la transmission des commandes (ordres) se font grâce à ce fil. Ce câble sert également à alimenter les différents modules du système domotique en électricité. Ce système est, cependant, plus adapté lors de la construction d’une maison neuve : le système domotique sera placé directement lors du chantier.

Quels sont les critères pris en compte pour estimer le coût d’une installation domotique ?

Afin d’estimer le coût d’une installation domotique, il est nécessaire de prendre en compte différents critères.

  1. Le type d’installation domotique : filaire, CPL ou sans-fil.
  2. La surface du logement à équiper.
  3. Le nombre de pièces à équiper (nombre de prises et d’interrupteurs par pièce).
  4. Le nombre de fonctionnalités domotiques choisies (éclairage, alarme, suivi de consommation, etc.).
  5. Les subventions et aides fiscales qu’il est possible d’obtenir dans le cadre de cet investissement.

Plus un appartement (ou une maison) est grand, plus le coût de l’installation sera élevé. Le nombre d’options choisies influence également le prix total de cet investissement. Ainsi, équiper son logement de capteurs de suivi de consommation électrique, ainsi que de mécanismes d’automatisation d’ouvertures des stores et du portail, présente un coût plus élevé que pour l’installation d’une alarme domotique simple. Enfin, des disparités en matière de coûts existent entre les différents types d’installations domotiques : la domotique filaire est ainsi plus onéreuse que la domotique non filaire.

combien-coutent-differentes-installations-domotiques-maison-2

Quels sont les différents prix des composants domotiques ?

Le coût d’une installation domotique varie en fonction du nombre d’appareils le composant, du nombre de fonctions qu’il remplit et du type d’installation (CPL, filaire ou sans-fil). Ainsi, pour un système d’horloge de programmation, permettant de réguler la consommation électrique et la consommation d’eau en fonction d’un certain programme, il faut compter une centaine d’euros. Les prises connectées, les contacteurs et les thermostats connectés ont les prix les moins élevés parmi tous les produits domotiques qu'on peut trouver sur le marché (entre 20 et 100 euros).

Dans le cas des systèmes de détection de fuite d’eau et de prévention des inondations, les prix varient entre 20 et 200 euros (en fonction des technologies utilisées dans le système). Les régulateurs de consommation d’eau utilisés dans les douches, comme les pommeaux de douche connectés, présentent quant à eux des prix allant de la centaine d’euros à plus de 800 euros.

Les systèmes d’automatisation de serrures, d’ouverture et de fermetures des portails et des volets ont des prix compris entre 250 euros et 100 euros l’unité (pour un volet seul ou un portail unique). Les systèmes d’alarme (filaires ou non) voient enfin leurs prix atteindre de 400 à 4 000 euros.

Afin d’estimer le prix d’une installation domotique complète, il faut également prendre en compte le coût des différents composants nécessaires au fonctionnement de celle-ci. De même, le coût d’une installation domotique est à relativiser en prenant en compte les économies, le confort et la tranquillité d’esprit que cette dernière permet d’apporter à moyen et long terme.

Quel est le coût moyen d’un système domotique complet ?

Les installations domotiques filaires présentent l’avantage d’être plus sécurisées et plus fiables en matière de transmission d’informations. En contrepartie, elles présentent un coût élevé. Il faut compter au minimum 3 000 euros pour une installation simple. Le prix élevé de ces systèmes comprend en grande partie les coûts de main-d’œuvre induits par la pose des câbles (manipulation technique). Ainsi, pour une installation domotique filaire complète, il faut compter environ 20 000 euros pour un logement de 100 m². Moins flexible que la domotique non filaire, une installation domotique filaire coûte plus cher en rénovation qu’en construction neuve. De ce fait, la domotique filaire est peu envisagée en cas d'absence de projet de rénovation.

La domotique non filaire sur mesure présente quant à elle un coût moins élevé et s'avère plus facile à effectuer. Elle peut ainsi être aisément réalisée en logement neuf ou non. Dans ce cas de figure, il faut tout de même compter quelques centaines d’euros pour équiper un logement entier, même avec l'intervention d'un professionnel.

Comment diminuer le coût d’une installation domotique ?

Des systèmes domotiques vendus en kits, à installer par soi-même, permettent de diminuer les prix d’installation de ce type d’aménagement. Le particulier s’affranchit alors des coûts de main-d’œuvre en montant lui-même le système domotique. Il s’agit également d’une solution flexible comparée à la domotique filaire : il est possible de l’améliorer au fur et à mesure et d’ajouter différents appareils domotiques en fonction des besoins et du budget. Il s’agit donc de systèmes domotiques évolutifs.

Les kits domotiques s'adaptent également au type de logement et à sa surface. En effet, les besoins en matière d'équipements domotiques pour un appartement ne sont pas les mêmes que pour une maison individuelle équipée d'un portail, d'un sous-sol, etc. Cela a bien évidemment une incidence directe sur le coût total d'acquisition du kit.

Nous vous recommandons ces autres pages :