Votre email a bien été enregistré
Votre email a bien été enregistré

Vous êtes ici

La rénovation d’une maison : choix du type de chauffage adéquat

La rénovation de votre maison est en projet ou en cours et vous vous posez des questions sur le système de chauffage à installer : quel type de chauffage est le plus écologique pour une maison ? Vaut-il mieux privilégier un chauffage central ou des appareils indépendants ? Quelle solution de chauffage permet de faire des économies d’énergie pour un prix raisonnable ? Comment déterminer les besoins en chauffage de son logement et quels éléments ou caractéristiques prendre en compte ? Autant de questions sans réponses. 

Pour commencer, il faut considérer que d’autres maisons anciennes ont été rénovées auparavant et que des solutions adaptables et sur mesure existent. Toutefois, un temps de réflexion s’impose, pour prioriser et hiérarchiser les questions et leur donner la pertinence nécessaire pour réussir à les classer selon les options envisagées.

Les projets de rénovation sont légion, tout comme les problématiques qui se recoupent. Ainsi, profiter de l’expérience d’autrui permet de mieux se recentrer sur ses propres critères et problématiques.

quel-type-chauffage-choisir-renovation-maison-1

Quel constat de départ pour une maison ancienne ?

Il est important de partir du constat existant et de vérifier le système de chauffage en rénovation, tout en récapitulant les équipements de chauffage présents et fonctionnels :

  • le chauffage au gaz ou au pétrole ;
  • le chauffage au bois ;
  • le chauffage électrique à convecteurs ou le chauffage d’appoint ;
  • le système de chauffage central ou via des appareils indépendants ;
  • le chauffage au sol ou par radiateurs à fluide caloporteur ;
  • etc.

Ensuite, il faut encore analyser l’existant du logement en termes de :

  • qualité de l’isolation ;
  • qualité des ouvertures et fenêtres (courants d’air) ;
  • mode de chauffage d’eau chaude sanitaire ;
  • prix nécessaire aux consommations des différents éléments et appareils de chauffage sur une période donnée (un an si possible) ;
  • etc.

Grâce à ces différents éléments, on peut dresser le bilan des factures de chauffage, mais aussi le bilan carbone (généralement plus élevé dans une maison ancienne) et l’état des lieux de l’isolation.

Ensuite, après avoir déterminé ce qui était à améliorer pour viser un meilleur confort thermique, il est possible de mieux centrer les actions à mener pour optimiser le type de chauffage à installer ou à rénover. On peut aussi parfois se rendre compte que l’installation complète d’une solution de chauffage n’est pas toujours à privilégier.

La question des travaux de rénovation énergétique, qui ne touchent pas uniquement le mode de chauffage, peut ainsi être une partie de la solution.

En 2021, quel type de chauffage et quelle énergie utiliser ?

Le type de chauffage est corrélé à la source d’énergie souhaitée, et son rendement dépend de la transformation de la matière en énergie (par exemple, l’électricité possède un excellent rendement de 100 % contre environ 75 % pour le chauffage au bois de type "poêle à pellets"). Une pompe à chaleur pourra ainsi développer un coefficient de performance proche de quatre dans de bonnes conditions. Alors, comment s’y retrouver ?

Quel sort pour les énergies fossiles d’une maison (gaz, pétrole, charbon) ?

En Belgique, la réflexion visant à interdire tout type de système de chauffage fonctionnant aux énergies fossiles, et ce, dès 2023, aboutira probablement à une interdiction prochaine.

Il n’y a donc aucun avenir pour ce type de chauffage, en sachant que même les chaudières à condensation sont concernées. Si la durée de vie d’un tel équipement est potentiellement longue, il n’en reste pas moins que les réseaux de distribution en matière première et les entreprises de maintenance vont se raréfier.

Quel chauffage moderne pour une maison ancienne ?

Les aides financières et la logique environnementale poussent vers l’installation de solutions de chauffage modernes et performantes, à l'image :

  • des chaudières à condensation bois ;
  • de la pompe à chaleur (nombreux types de pompes) ;
  • des panneaux photovoltaïques et du chauffage solaire (produire sa propre électricité renouvelable ou la réinjecter dans le réseau) ;
  • de la géothermie ;
  • etc.

Ces modes de production d’énergie sont souvent couplés à un réseau de redistribution d’énergie dans la maison (chauffage central, chauffage au sol basse température, ballon d’eau chaude thermodynamique, etc.).

Il est donc important de bien scinder le système de production d’énergie (que l’on veut désormais vertueux et écoresponsable) du système de distribution d’énergie. Dans une maison ancienne, il est parfois très opportun de réutiliser un système de chauffage central déjà existant, tout en changeant exclusivement l’ancien type de chauffage (chauffage au gaz ou fuel), pour un nouveau système de chauffage plus vertueux (pompe à chaleur).

Ainsi, vous n’aurez que le mode de production à changer et non le réseau de distribution, d’où un prix plus intéressant, puisque vous ne rénovez pas la totalité du système de chauffage.

quel-type-chauffage-choisir-renovation-maison-2

Quels avantages et inconvénients pour la rénovation du système de chauffage ?

Les technologies modernes répondent tout à fait au besoin de rénovation d’un logement ancien, mais leur prix n’est pas toujours si abordable. Bien que les économies d’énergie soient un objectif noble, il faut considérer tous les éléments qui viendront entériner un tel choix.

Sans nul doute, une maison en rénovation devra très probablement subir des travaux divers, notamment sur le système de chauffage. Il convient alors de réaliser le bilan de l’existant et d'étudier les autres facteurs (isolation, système de production et de distribution de chauffage, état des ouvertures, etc.).

Les avantages sont nombreux à l’issue de tels travaux, puisque les habitants peuvent profiter :

  • d'une meilleure isolation ;
  • d'une solution de chauffage sur mesure ;
  • d'un logement plus sain et d'un meilleur confort thermique à terme ;
  • etc.

Toutefois, certains inconvénients sont également à considérer, comme :

  • un prix élevé de certains appareils (aérothermie, géothermie) ;
  • des travaux parfois lourds, notamment si l’on souhaite changer les systèmes de production et de distribution ;
  • un espace de stockage nécessaire pour certains équipements qui prennent de la place ;
  • la nécessité de recourir à un professionnel pour la complexité de certaines installations.

Il n’est donc pas anodin de rénover son installation de chauffage lors de travaux dans la maison. L’étape de la réalisation du bilan existant est primordiale pour ne pas engager du temps et de l’argent dans des choix techniques qui paraissent légitimes dans un premier temps, mais qui pourraient ne pas correspondre au besoin à venir après les travaux. Une fois cette étape dûment réalisée, il sera plus aisé de choisir le système de chauffage qui correspond à votre logement.

Bien que l’environnement et l’avenir de nos ressources priment, le confort et la qualité de vie au sein de la maison doivent rester au centre des choix effectués.

Nous vous recommandons ces autres pages :