Votre email a bien été enregistré
Votre email a bien été enregistré

Vous êtes ici

Chauffage central d’une maison : principes et fonctionnement

Dans une maison ou un appartement, le confort thermique s’avère fondamental. Pour pouvoir en profiter dans toutes les pièces du logement, il est nécessaire d’installer un système de chauffage efficace et uniforme. C’est exactement ce que propose un chauffage central. Quels sont ses principes ? Quels avantages et inconvénients en tire-t-on ? Quel type de chauffage central peut-on installer dans son habitation ? Voici toutes les options de chauffage central que l’on peut aménager chez soi.

Qu’est-ce que le chauffage central ?

Le chauffage central désigne tout système de chauffage qui procure de la chaleur dans un logement individuel (maison) ou une habitation collective (immeuble). Plusieurs équipements de chauffage sont reliés à la même source de chaleur. Le chauffage central le plus traditionnel est constitué d’une chaudière principale ou d’un poêle, qui alimente des radiateurs répartis dans l’ensemble du logement. Cependant, l’avènement des énergies renouvelables recompose les systèmes de chauffage central. Des installations composées d’un générateur à air chaud, de canalisations et de gaines procurent la chaleur dans tout l’habitat.

Les principes du chauffage central

Ce type d’installation fonctionne donc avec un générateur unique, qui chauffe une grande partie voire l’ensemble des pièces d’un logement. En plus du chauffage, ces installations permettent également de bénéficier d’une eau chaude sanitaire.

Le système de chauffage central répartit la chaleur à l’aide d’un liquide caloporteur — comme l’eau — qui rejoint l’ensemble des émetteurs. Ceux-ci s’apparentent à des radiateurs, des planchers chauffants ou des ventilo-convecteurs. Le besoin en chauffage se comble grâce à un combustible ou aux énergies renouvelables, qui sont amenées à devenir les principales sources de chaleur.

Avantages et inconvénients du chauffage central

Évidemment, les avantages et inconvénients se mesurent mieux selon le type de chauffage central. Néanmoins, on note certains avantages inhérents à tous les systèmes de chauffage. Tout d’abord, un chauffage central gratifie le logement d’un excellent rendement. En effet, la répartition de la chaleur s’opère de façon uniforme, sur l’ensemble du système de chauffage. Cela représente donc :

  • un bon moyen de bénéficier d’un confort optimal et de ne pas connaître de pics ou de baisses de chaleur ;
  • une solution idéale pour contrôler au mieux sa consommation énergétique et réduire ses coûts.

Parmi tous ces avantages se glissent quelques inconvénients, fort heureusement minimes. En premier lieu, il faut noter le coût d’achat du système de chauffage central qui grimpe rapidement. Toutefois, ce bon investissement s’amortit rapidement, grâce à des tarifs de consommation assez bas. Le deuxième inconvénient est lié à l’espace de stockage, qui peut parfois se montrer gourmand selon le combustible employé.

Les différentes installations d’un système de chauffage central

Les systèmes de chauffage central fonctionnent à l’aide d’installations qui distribuent de l’eau chauffée à plusieurs types d’émetteurs. Ceux-ci peuvent se cumuler dans une habitation.

  1. Le radiateur à basse température accueille une eau de chauffe qui atteint environ 50 °C.
  2. Le radiateur à haute température contient une eau chauffée à 90 °C maximum. Il est de taille plus modeste, comparé aux radiateurs à basse température.
  3. Le chauffage par le sol implique l’utilisation d’un plancher chauffant.
  4. Les ventilo-convecteurs diffusent l’air chaud ou froid des pompes à chaleur.

Quel type de chauffage central peut-on choisir pour sa maison ?

Plusieurs types de chauffages centraux peuvent alimenter une maison ou un appartement. Certains d’entre eux représentent clairement l’avenir, tant du point de vue écologique qu’au niveau du contrôle de la consommation.

Les chaudières au fioul : économiques, mais polluantes

Ce type d’installation est toujours largement répandu dans les logements individuels et collectifs. Le système offre un confort thermique important et possède une longévité supérieure à 20 ans. Le chauffage au fioul peut agir à l’aide d’une chaudière à condensation ou basse température.

Attention, l'installation de chaudières au fioul sera interdite à partir de juillet 2022. Très polluant, le combustible ne sera autorisé qu’avec un fonctionnement hybride, en compagnie d’un système de pompe à chaleur. La chaudière au fioul autonome est donc vouée à disparaître.

Les chaudières au gaz : idéales pour une maison basse énergie

Le gaz est un combustible qui sied à merveille au chauffage des grandes maisons. Il demeure également moins polluant que le fioul. Toutefois, le gaz reste une énergie fossile. Certains systèmes offrent une option de chauffage plus économique, comme la chaudière à gaz à condensation à très haute performance énergétique (THPE).

Une autre installation envisageable est la chaudière à basse température. Celle-ci ne chauffe que les appartements, si l’évacuation des fumées demeure adaptée. Les chaudières à gaz s’alimentent de deux façons : soit par le réseau de distribution GRDF de gaz de ville, soit par des cuves individuelles.

Les pompes à chaleur : écologiques et économiques

La mise en place d’une pompe à chaleur demeure une option de chauffage totalement adaptée aux problématiques environnementales actuelles. Le système n’utilise que des énergies renouvelables pour chauffer tout le réseau. On dénombre trois catégories de pompes à chaleur.

  1. La pompe à chaleur air/eau. Elle s’empare des calories de l’air extérieur, les utilise pour chauffer l’eau et la distribue dans les radiateurs ou le plancher chauffant.
  2. La pompe à chaleur air/air fonctionne de la même façon que la pompe à chaleur air/eau. Toutefois, elle libère l’air chaud grâce à des ventilo-convecteurs.
  3. La pompe à chaleur géothermique capture les calories du sol puis les utilise pour chauffer l’eau du réseau de distribution.

Les autres solutions de chauffage

D’autres options de chauffage existent. Néanmoins, ces installations s’apparentent plutôt à des chauffages d’appoint en accompagnement d’un chauffage principal. Les poêles au bois ou à granulés, par exemple, ne se raccordent pas à un réseau de radiateurs. Ils peuvent correctement alimenter une pièce et lui apporter une touche chaleureuse, mais ne chauffent pas toujours une maison dans son ensemble. Voilà pourquoi on l’utilise en complément d’un chauffage central. Les panneaux solaires peuvent chauffer une propriété, en fonction de la localisation et le degré d’ensoleillement de la maison. Enfin, si le chauffage électrique peut servir de chauffage principal, chaque radiateur demeure indépendant.

L’installation d’un système de chauffage central peut s’effectuer par l’intermédiaire d’un artisan qualifié. Une autre possibilité consiste à monter soi-même son système grâce à un kit complet. Naturellement, l’opération est supervisée en amont, puis en aval par un technicien agréé.